Commander
N°5B  
12e édition

360 pages
960 photos en couleurs
56 plans de ports et mouillages, et 66 plans de routes.
38 €

200 milles de Quiberon à la Rochelle

Les plus beaux mouillages :
Houat, Hoëdic, Rivière d’Auray, Conleau, Bois de la Chaise, Talmont, le Fiers d' Ars.

Les petits ports pittoresques :
St Gildas de Houat, St Goustan, Biliers, La Roche Bernard, Quimiac, le Croisic, Noirmoutier en île, les Brochets, la Meule, Saint Martin de Ré.

Les grands ports de plaisance :
Port Haliguen, La Trinité, le Crouesty, Vannes, Piriac, Le Pouliguen, Pornichet, Pornic, St Gilles Croix de Vie, Port Olonna, Bourgenay, La Rochelle.

Les ports de pêche accueillants :
Locmariaquer, Port Navalo, St Jacques de Rhuys, Pénerf, La Turballe, l’Herbaudière, Fromentine, Port Joinville.

Les passages difficiles :
La Teignouse, l’entrée du golfe du Morbihan, la rivière de Pénerf, le goulet de Fromentine.

Le bassin de St-Martin de Ré
Le bassin de St-Martin de Ré

L'entrée du vieux port de la Rochelle
L'entrée du vieux port de la Rochelle

Entre Quiberon et La Rochelle, le littoral présente une étonnante variété de paysages. La vaste et tranquille baie de Quiberon avec les célèbres petites îles de Houat et Hoedic, communique par l’étroit goulet de Port Navalo avec le golfe du Morbihan, une véritable mer intérieure bien à l’abri du clapot où l’on peut jouer sans danger avec les courants forts pour rejoindre le fond des rivières d’Auray ou de Vannes. L’embouchure de la Vilaine à son tour permet une véritable promenade champêtre au coeur de la campagne bretonne par les pittoresques vieux ports de la Roche Bernard et de Redon. On est bien loin ici des conditions difficiles de navigation du Raz de Sein. Plus loin, le Croisic offre dans sa lagune, les abris pittoresques de ses jonchères construites avec le lest des navires chargeant le sel.

Avec la Loire, les sables de la Vendée succèdent aux rochers bretons, mais on retrouve encore des rivages escarpés aux abords de Pornic ou de Noirmoutier et l’île d’Yeu par son rivage à tous les aspects d’une île bretonne. Mais il est certain que passé l’Herbaudière, le charme de la navigation tient aux vastes étendues de sable, aux entrées de rivière partiellement envasées bordées de roseaux, et à tous ces petits ports pittoresques aux maisons blanches à toits de tuiles rondes, dont les plus célèbres sont sans conteste ceux de Saint Martin et la Flotte dans l’île de Ré. Naviguer le long de ces rivages ne présente guère de dangers si l’on a pris le soin de bien étudier les heures d’accès aux ports d’échouage, les courants forts des pertuis, les hauts fonds exposés à la houle du large. Ce Pilote Côtier Bénéteau permet de déjouer tous ces pièges sans manquer de découvrir le plus petit port ou mouillage.